a
Sorry, no posts matched your criteria.
Fendi Haute Couture

Fendi Haute Couture: La première Collection de Kim Jones

Ce défilé Fendi était sans doute le plus attendu de la saison : de par ses grandes premières, avec un casting à la fois inattendu, mais aussi impressionant, le tout plongé au coeur d'un Labyrinthe féérique. 

Bref, c'était le défilé qu'il ne fallait absolument pas manquer cette année, car il marquera à jamais une nouvelle ère dans l'histoire de la Haute Couture.

D'ailleurs, on vous résume ici tout ce qu'il ne fallait pas louper du set, au casting, en passant par les looks et les accessoires à retenir.

Comme expliqué dans notre article précédent “Tout ce qu’il faut savoir sur la semaine de la haute Couture”, ce défilé Fendi était le plus attendu de la saison pour deux raisons :

C’est avant tout, le premier défilé “Haute Couture” de Kim Jones, styliste déjà connu pour ses créations chez Louis Vuitton et Dior Homme.

Ensuite, Le Designer succède au célèbre couturier Karl Lagerfeld en présentant sa toute première collection pour la maison italienne Fendi.

Cette collection intitulée “Bloomsbury à Borghèse” prend directement son inspiration dans les origines de la maison romaine ainsi que dans le romantisme britannique.

C’est du Bloomsbury Group, un mouvement littéraire créé en Angleterre par Virginia Woolf, et en particulier du roman “Orlando” de cette même romancière dont Kim Jones s’est inspiré. Il a lui même toujours été fasciné par ce cercle d’artistes anglais du début du XXème siècle et leur rend hommage à sa façon à travers ce défilé.

1. Le set

De gauche à droite, Kim Jones dans le décor Fendi, Demi Moore, Naomi Campbell et Bella Hadid.
(Paris, le 27 janvier 2021.) AFP

Le set ressemblait à un labyrinthe fait de boites transparentes représentant l’iconique monogramme “double F” de la maison. Les différentes inspirations étaient mises en avant dans le set que ce soit avec les sols rappelant les marbres de la Galleria Borghese de Rome ou bien par la nature, les fleurs et livres reflètant le sud de l’Angleterre.

La bande son du show réalisée par Max Ritcher n’a pas été choisie par hasard, on pouvait même y entendre des passages du roman lu par des habitués de la maison.

2. Le casting

Kate Moss et sa fille Lila au défilé Fendi haute couture printemps-été 2021.
(Paris, le 27 janvier 2021.) AFP

Ce défilé a à la fois réuni les plus grands mannequins actuelles ainsi que ramené sur le podium des icônes des 90’s.

Dans les incontournables on a pu voir Bella Hadid, Adwoa Aboah et Cara Delevingne qui n’avait plus marché sur le catwalk depuis la dernière collection de Chanel par Karl Lagerfeld.

Christy Turlington, Naomi Campbell, Farida Khelfa et Kate Moss ont aussi marqué le coup en étant présente pour ce premier défilé de Kim Jones. On a également pu y voir l’actrice américaine Demi Moore qui défilait pour la première fois et réalisait comme elle l’a dit “son rêve d’adolescente”.

La surprise a été de voir Lila Grace, fille de Kate Moss, faire ses débuts dans la mode ainsi que James Turlington, neveu de Chrsity Turlington.

Pour finir, Leonetta et Delfina Fendi, filles de Silvia Venturini Fendi, ont elles aussi défilé et mis une fois de plus en avant le fait que Fendi est avant tout une affaire familiale depuis plusieurs générations.

3. Les looks

Du côté des looks, Kim Jones a saisi l’occasion pour nous présenter une collection impressionnante de capes fluides, robes de soirée scintillantes et tenues masculines androgynes.

Les robes longues étaient parsemées de broderies représentant des motifs de fresques découvertes dans la maison du Bloomsbury Group, motifs aussi présents sur des bottes et des talons.

Les coupes des vestes de costume rappellent l’inspiration anglaise du XXème siècle mais les motifs quant à eux, font directement penser au marbre présent dans la Galleria Borghese de Rome.

Certaines tenues sont un hommage au grand Karl Lagerfeld comme la robe moitié veste de satin, moitié robe longue qui est une réinterprètation d’une archive du couturier.

4. Les accessoires

(Paris, le 27 janvier 2021.) AFP

Il n’était pas possible de passer à côté des accessoires de cette collection et en particulier les boucles d’oreilles xxl, dessinées par Delfina Fendi assignée directrice créative joaillerie par Kim jones.

Certaines de ces boucles sculpturales sont transparentes et d’autres ont l’air d’avoir été directement taillées dans la pierre tellement elles ressemblent à du marbre.

Du côté des sacs, on a pu voir des livres trompe l’oeil comme porté par Demi Moore mais aussi des minaudières en nacre attirant directement le regard.

Retrouvez ici le défilé de la collection.

 

POSTER UN COMMENTAIRE